La carence en fer

Le rôle du fer dans l'organisme

Le fer est un oligo-élément essentiel pour l’organisme humain. L’organisme d’une personne en bonne santé contient entre 3 et 5 g de fer. Le fer sert, entre autres, à la formation des globules rouges (érythrocytes) et contribue à certaines activités métaboliques dans les cellules. Il joue ainsi un rôle capital pour le transport et l’apport d’oxygène dans l’organisme. Puisque le fer est vital, l’organisme en stocke en plus des réserves dans certains organes (rate, foie, moelle osseuse).

Les symptômes d'une carence en fer

En cas d’apport insuffisant ou d’‘un besoin accru en fer de courte durée, l’organisme a recours au fer stocké et augmente l’absorption du fer apporté par l’alimentation. Or, si ceci ne permet pas de compenser le déficit, le corps est moins bien alimenté en oxygène à cause de la carence en fer et peut présenter les symptômes tels qu’une fatigue, une respiration plus difficile, des troubles de la concentration et une baisse des performances. En présence de symptômes d’une carence en fer, il convient par principe de demander l’avis d’un médecin. Le diagnostic se fait à l’aide d’un examen clinique et d’une analyse de sang.

Les causes d'une carence en fer

Apports insuffisants: Une alimentation non équilibrée, pauvre en fer, peut provoquer une carence en fer.
Absorption réduite: La consommation de café, thé noir, cola, produits laitiers par ex. diminue l’absorption du fer.
Certains médicaments ou compléments alimentaires (calcium par ex.) baissent aussi l’absorption du fer.
Besoin accru: Les adolescents en pleine croissance, les femmes durant la grossesse, l‘allaitement, ou en période de menstruations.
Perte accrue: Perte de sang, par ex. en raison d’hémorragies chroniques (p. ex saignements gastro-intestinaux, hyperménorrhée) ou des dons de sang.

La présence de fer dans l'alimentation

Le fer d’origine animale est mieux résorbé (de 15-35%) que le fer d’origine végétale (de 5-12%). En outre, le fer d’‘origine végétale est souvent lié dans l’intestin à des substances végétales qui en inhibent l’absorption. C’est ce qui explique pourquoi les végétariens et végétaliens souffrent plus souvent, du fait de leur alimentation, d’une carence en fer.